Alain Bashung – En amont (2018)
FLAC (tracks) 24-bit/44,1 kHz | Time – 45:46 minutes | 484 MB | Genre: Pop, Rock
Studio Master, Official Digital Download  | Front Cover | © Barclay

Cet album aurait pu être sous-titré « le fantôme de Madame Fambuena », avec Alain Bashung dans le rôle du spectre qui ne peut s’empêcher de hanter les mélomanes vivants. La moitié du groupe Les Valentins – et productrice pour Etienne Daho ou Jacques Higelin – a donc eu la lourde charge d’habiller ces onze titres sortis d’outre-tombe, neuf ans après la mort de l’intéressé. En connaisseuse de l’univers si personnel de Bashung (elle avait travaillé sur l’album Fantaisie militaire en 1998), Edith Fambuena s’est enfermée dans son studio pendant quinze jours, afin de s’adonner à une sorte de séance de spiritisme dont le but était ne surtout pas trahir l’esprit de l’interprète de Vertige de l’amour. Et la première marque de respect de l’album, celle qui frappe d’emblée l’auditeur, c’est la manière dont la voix est mixée, à savoir particulièrement en avant par rapport à la musique. Ainsi, on retrouve avec plaisir l’interprétation si personnelle de Bashung, comme ses décalages rythmiques (« Mortels mortels » dans Immortels, écrite par Dominique A), et surtout ses inflexions à la fois déglinguées, attachantes et tendrement viriles. / This album could have been subtitled “the ghost of Madame Fambuena”, with Alain Bashung in the role of the spectrum that can not help but haunt live music lovers. Half of the Les Valentins group – and producer for Etienne Daho or Jacques Higelin – had the heavy burden to dress these eleven titles from beyond the grave, nine years after the death of the person. As a connoisseur of Bashung’s personal universe (she had worked on the album Fantaisie militaire in 1998), Edith Fambuena locked herself in her studio for a fortnight, in order to indulge in a kind of spiritist session of which the aim was not to betray the spirit of the Vertigo of Love interpreter. And the first mark of respect for the album, the one that immediately strikes the listener, is the way the voice is mixed, especially in front of the music. Thus, one finds with pleasure the very personal interpretation of Bashung, as his rhythmic shifts (“Deadly mortals” in Immortals, written by Dominique A), and especially his inflexions both deranged, endearing and tenderly virile.

Tracklist
1 Immortels
2 Ma peau va te plaire #2
3 La mariée des roseaux
4 Elle me dit les mêmes mots
5 Les Salines
6 Montevideo
7 Les arcanes
8 Seul le chien
9 Les rêves de vétéran
10 Un beau déluger
11 Nos âmes à l’abri

Download:

AlainBashungEnam0nt20182444.1.rar – 498.8 MB